Créée le, 19/06/2015

 Mise à jour le, 02/09/2016

Visiteurs N°  




Accueil
Nouveau Blog Nouveautés Moteur de Recherche Votre Caddie Pour Vos Achats Votre Espace Membre Vos Signets et Vos Jeux Préférés Page de Bienvenue Statique Site en Français Site en Anglais
Sommaires
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Testez vos Connaissances Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Lexique Électronique Numérique Data book TTL Data book CMOS Dépannage TVC Mathématique
Micro-ordinateurs
Théorique des Micro-ordinateurs Testez vos Connaissances Pratique des Micro-ordinateurs Glossaires sur les Ordinateurs
Physique
La lumière Champ d'action Rayonnement Électromagnétique
Technologies
Classification des Résistances Identification des Résistances Classification des Condensateurs Identification des Condensateurs
Formulaires Mathématiques
Géométrie Physique 1. - Électronique 1. 2. - Électronique 1. 3. - Électrotechnique 1. 4. - Électromagnétisme
Accès à tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages N. B. M. - Tome I - 201 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Business à Domicile Ouvrages 34 pages gratuits Nos E-books Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Aperçu de tous nos Produits
E. T. F. - Tome I - 257 Pages E. T. F. - Tome II - 451 Pages E. T. F. - Tome III - 611 Pages E. T. D. - Tome I - 610 Pages E. T. M. - Tome I - 554 Pages Logiciel Géométrie Logiciel Composants Électroniques
Nos Leçons aux Formats PDF
Électronique Fondamentale Technologie Fondamentale Électronique Théorique Digitale Électronique Pratique Digitale Théorique des Micro-ordinateurs Mathématiques
Informatique
Dépannage Win98 et WinXP et autres Dépannage PC Glossaire HTML et Programmes JavaScript (en cours de travaux) PHP et Programmes Création de plusieurs Sites
Forums
Nouveau Forum Électronique Forum Électronique et Infos Forum Électronique et Poésie
Divers et autres
Formulaire des pages perso News XML Statistiques CountUs Éditeur JavaScript Nos Partenaires avec nos Liens Utiles Gestionnaire de Partenariat Nos Partenaires MyCircle Sondages 1er Livre d'Or 2ème Livre d'Or 3ème livre d'Or Déposez vos Annonces Annuaire Sites Agenda des Événements Album Photos

Signets :
  Une Application de la Bascule RS        Bas de page    


Montage des Boutons-Poussoirs et Essai de la Bascule R-S :


3. - MONTAGE DU GROUPE BOUTONS - POUSSOIRS


Tout d'abord, enlevez toutes les liaisons effectuées dans la première expérience. Puis remettez le circuit intégré MM 74C00 dans la mousse graphitée.

Reprenez maintenant le travail sur le digilab, en procédant au montage du groupe boutons-poussoirs.

a)  Positionnez l'un des boutons-poussoirs sur la plaquette du circuit imprimé au-dessus du sigle P0 (figure 4-a). Le méplat de la partie supérieure cylindrique est opposé à l'inscription P0. Les indications NC, NO, C, marquées sur l'embase du bouton-poussoir doivent correspondre à celles sérigraphies sur la plaquette de circuit imprimé (figure 4-b).



Montage_du_groupe_boutons.jpg



b)  Assurez-vous que le bouton-poussoir est introduit à fond sur la plaquette et soudez les sept bornes.

c)  De la même manière, soudez le deuxième bouton-poussoir en P1 (figure 4-a).

d)  Vérifiez la valeur à l'ohmmètre les résistances R26, R27, R28 et R29, (4,7 kW, 1/4 W, 5%), "jaune, violet, rouge, or" et soudez ces quatre résistances aux emplacements indiqués sur la plaquette époxy (figure 4-a). Suivez les conseils donnés antérieurement pour le montage des résistances.


3. 1. - CONTRÔLE HORS-TENSION


Utilisez le contrôleur sur le calibre W X 1 000 et référez-vous aux indications portées dans le tableau de la figure 5.

NOTE : La masse correspond à la pince du cordon noir d'alimentation.


Fig. 5. - Contrôle hors-tension du groupe de boutons-poussoirs.
Points de raccordement de l'ohmmètre Position des boutons-poussoirs Valeurs obtenues
1

Entre R26 côté P0 et la masse

P0   appuyé

P0   relâché

0 W

6,3  à  7,7 kW

2

Entre R27 côté P0 et la masse

P0   appuyé

P0   relâché

6,3  à  7,7 kW

0 W

3

Entre R28 côté P0 et la masse

P1   appuyé

P1   relâché

6,3  à  7,7 kW

0 W

4

Entre R29 côté P0 et la masse

P1   appuyé

P1   relâché

0 W

6,3  à  7,7 kW


Réalisez le premier contrôle en reliant la pointe de touche noire à la pince crocodile du cordon noir de l'alimentation et touchez avec l'autre pointe de touche la borne orientée vers le groupe de boutons-poussoirs de R26 (figure 6).



Controle_hors_tension_du_bouton_P0.jpg



En appuyant sur le bouton P0, vous devez trouver une valeur de résistance nulle, tandis qu'en relâchant ce bouton-poussoir, vous devez trouver une valeur de résistance comprise entre 6,3 et 7,7 kW.

Puis procédez aux contrôles suivants, en touchant l'un après l'autre les points indiqués dans le tableau figure 5. Si vous n'obtenez pas les résultats prévus, vérifiez les soudures effectuées, assurez-vous qu'il n'existe pas de courts-circuits entre pistes de cuivre voisines et que les boutons-poussoirs ont été montés correctement.

HAUT DE PAGE4. - UNE APPLICATION DE LA BASCULE R-S

Les boutons-poussoirs que vous avez montés fonctionnent comme des inverseurs, chacun possèdent trois bornes. La borne centrale repérée par C est la borne commune, en contact avec la borne NC lorsque le bouton est au repos (bouton relâché). En appuyant sur le bouton, la borne C est en contact avec la borne NO (figure 7-a). Ce type de bouton est particulièrement adapté pour générer des impulsions de commande, de durée plus ou moins longue.

Impulsion_de_tension_au_moyen_d_un_bouton_poussoir.gif 

Pour cela, il serait suffisant, à premiàre vue, de réaliser le circuit simple représenté figure 7-b. Au repos, la borne A est au potentiel 0 volt. En appuyant sur le bouton, la borne A est au potentiel + V.

La tension sur la borne A par rapport à la masse est représentée théoriquement sur la figure 7-c dans les deux conditions, bouton au repos et bouton enfoncé.

En pratique, il en va tout autrement. Le bouton-poussoir n'est pas un dispositif mécanique parfait et les contacts métalliques rebondissent plusieurs fois l'un sur l'autre à la fermeture. Pratiquement, la tension sur la borne A varie comme indiqué à la figure 7-d. L'amplitude, la durée et le nombre des rebonds engendrés dépendent des caractéristiques des boutons-poussoirs et du circuit auquel ils se rattachent.

Ces impulsions de tension créées à la fermeture des contacts C-NO et C-NC sont très généralement indésirables pour les circuits électroniques. Pour éviter cet inconvénient, on utilisera le circuit bascule examiné précédemment. Pour tester cette utilisation, procédez de la manière suivante :

a)  Introduisez le circuit intégré MM 74C00 dans le support IC1. Avec les résistances câblées R26, R27, R28 et R29, vous obtenez ainsi les deux circuits anti-rebonds identiques représentés figure 8.

Circuit_anti_rebond_pour_les_boutons_P0_et_P1.gif

Les deux sorties du circuit anti-rebonds (figure 8-a) sont en liaison avec les contacts du groupe de connecteurs désignés par l'inscription P0 Front_descendant.gif et P0 Front_montant.gif. Celles du circuit (figure 8-b) sont en liaisons avec les connecteurs désignés P1 Front_descendant.gif et P1 Front_montant.gif. Pour chaque bouton-poussoir, les marques NC et NO indiquent les contacts en liaisons avec la borne commune C dans les deux positions, bouton relâché, bouton appuyé.

b)  Effectuez à présent les liaisons indiquées figure 9. Vous reliez les quatre sorties P0 Front_descendant.gif, P0 Front_montant.gif, P1 Front_descendant.gif, P1 Front_montant.gif respectivement aux quatre LED L3, L2, L1, L0. Branchez l'alimentation (pile). Vous observez que les LED L0 et L2 sont éteintes tandis que les LED L1 et L3 sont allumées.

Liaisons_du_groupe_de_boutons_poussoirs.jpg

En effet, vous retrouvez l'un des cas vus figure 3. L'entrée 9 du circuit MM 74C00 est à l'état L (position repos du bouton P0) et l'entrée 13 est à l'état H grâce à la résistance R26 reliée à la tension positive (figure 8-a). Donc la sortie P0 Front_descendant.gif est à l'état H et L3 allumée ; la sortie P0 Front_montant.gif est à l'état L et L2 éteinte.

Effectuez maintenant l'essai suivant avec P0.

c)  Appuyez sur le bouton P0 : L2 s'allume et L3 s'éteint. Le bouton P0 est dans la position indiquée en pointillé à la figure 8-a.

L'entrée 9 de la bascule est ainsi portée à travers de la résistance R27 au niveau H, tandis que l'entrée 13 est portée à un niveau L grâce au poussoir P0.

Il y a donc basculement des sorties, P0 Front_montant.gif passe à l'état H et P0 Front_descendant.gif à l'état L.

d)  Relâchez P0, vous retrouvez la situation antérieure, c'est-à-dire L3 allumée et L2 éteinte. De cette façon, une impulsion est produite sur la sortie P0 Front_descendant.gif et sa durée est égale au temps pendant lequel le bouton P0 reste enfoncé. Cette impulsion est négative car la sortie à l'état H passe au niveau L pour revenir ensuite à l'état H. Elle est désignée par le symbole Front_descendant.gif.

Simultanément, une impulsion positive s'est produite sur la sortie P0 Front_montant.gif ; cette sortie au niveau L est passée au niveau H puis est revenue au niveau L après un certain temps. Cette impulsion positive est indiquée par le symbole Front_montant.gif.

La figure 7-c représente ces deux impulsions telles que vous pourriez les voir au moyen d'un oscilloscope. Il n'y a aucun phénomène de rebond dû aux contacts mécaniques.

En effet, lorsque vous avez appuyé sur le bouton P0, dès que le contact a été établi pour la première fois entre C et NO, la bascule a changé d'état. Le contact s'est rompu plusieurs fois avant d'être définitif, toutefois ces rebonds successifs du contact C-NO n'ont pas entraîné de changement d'état de la bascule qui a mémorisé le premier passage à l'état L de son entrée 13.

Le processus est le même lorsque vous relâchez P0 et que le contact entre NC et C s'établit.

Vous obtenez ainsi des impulsions de tension sur les sorties très proches des impulsions idéales représentées figure 7-c, de plus le passage d'un niveau logique au niveau complémentaire est très rapide car lié seulement à la vitesse de commutation ou de transition très brève de la bascule.

e)  Vous pouvez réaliser les mêmes essais avec la seconde bascule représentée figure 8-b.

Si le circuit ne fonctionne pas comme prévu, vérifiez les liaisons effectuées ainsi que la continuité des pistes de cuivre du circuit imprimé.

En cas de nécessité, pour finir vous pouvez remplacer le circuit intégré MM 74C00 par l'autre circuit identique, en votre possession.

Maintenant, laissez le circuit MM 74C00 inséré en permanence dans le support IC1 afin d'utiliser les deux circuits anti-rebonds.

Vous disposerez ainsi sur le digilab de deux générateurs d'impulsions qui vous serviront à commander les circuits logiques que vous réaliserez par la suite. Ceci vous permettra de disposer d'impulsions exemptes de parasites.


  Cliquez ici pour la leçon suivante ou dans le sommaire prévu à cet effet.   Haut de page
  Page précédente   Page suivante




    






Envoyez un courrier électronique à Administrateur Web Société pour toute question ou remarque concernant ce site Web. 

Version du site : 10. 4. 12 - Site optimisation 1280 x 1024 pixels - Faculté de Nanterre - Dernière modification : 02 Septembre 2016.   

Ce site Web a été Créé le, 14 Mars 1999 et ayant Rénové, en Septembre 2016.